Chevaux

00001280

« Les chevaux sont les ailes des kirghizes » Proverbe kirghize

Le cheval est l’animal dont la domestication a le plus révolutionné la marche de l’humanité… Compagnon de guerres, de conquètes, de labeur il a entièrement modifié les modes de transports et les modes de vie…Ceci est particulièrement vrai dans ce pays de steppes et de montagnes infinies où sans cheval le piéton s’apparente à un marin sans navire au milieu de l’océan.

La culture kirghize a été façonnée autour du cheval, avec le cheval, pour le cheval, grâce au cheval… bref, on le monte, on le dresse, on le ferre, on l’attrappe, on l’observe, on le trait, on le mange, on le boit, on le cherche beaucoup… et on en parle des journées entières.

Passionné depuis toujours par les chevaux et fasciné par cet équilibre millénaire entre l’homme, le cheval et la steppe, j’ai acheté en 2015 un étalon et en 2017 un cheval de monte et 2 juments qui se sont multipliées depuis.

Les chevaux passent l’été sur le plateau de Son-kul et l’hiver dans les montagnes autour du village de Tolok. La transhumance se déroule fin mai puis début octobre pour le retour. Plusieurs propriétaires se regroupent pour constituer un troupeau qui restera ainsi formé du printemps à l’automne selon le mode de fonctionnement naturel des chevaux: 1 étalon pour 10-20 juments et les jeunes poulains de 1 à 3 ans formant un troupeau séparé. L’été, les juments sont traites pour réaliser le Koumiss, le lait de jument fermenté qui est la potion magique des peuples nomades de la steppe depuis l’antiquité (Scythes).

Si vous souhaitez  échanger sur les chevaux kirghizes ou si vous envisagez un voyage à cheval au Kirghizistan n’hésitez pas à me contacter via le formulaire de contact en bas de page.

KOK-AT

Hongre ambleur provenant de la région d’At-bashi, né en 2014. Infatigable compagnon de voyage.

MUSTANG

Etalon né en 2011 à Chon-kyzyl-suu dans la région d’Issik-kul. C’est le « chef » du troupeau ayant à charge entre autres d’éloigner les étalons intrus et éviter que les 15-20 juments du troupeau ne s’éloignent trop.

TORU-ALA et KARA-ALA

Jument née en 2014. Mère de Kara-ala poulain né en 2018

JERDE

Jument née en 2009. Mère de 3 pouliches : Kara (2018), Toru 1 (2019) et Toru 2 (2020).

IMG_0206 - Copy